L'alibi de DSK se dégonfle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'alibi de DSK se dégonfle

Message  Admin le Mer 18 Mai - 18:51


lundi 16 mai 2011, 17:18

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn auraient trouvé, en reconstituant son emploi du temps, une incohérence avec les accusations de la jeune femme qui affirme avoir été agressée sexuellement. Mais la police a revu l'heure de l'agression présumée.

© AFP
La défense de DSK va jouer la montre. Elle aurait, affirme-t-elle, trouvé une faille dans les accusations de tentative de viol qui visent le directeur du FMI. Les avocats de Dominique Strauss-Kahn seraient en mesure de démontrer que son emploi du temps ne colle pas avec les accusations dont il est l'objet. « Il aurait quitté l'hôtel à midi, soit une heure avant l'heure supposée de l'agression. Il aurait à ce moment-là demandé sa note et rendu les clefs à la réception. Dominique Strauss-Kahn aurait alors rejoint sa fille pour déjeuner dans un restaurant new-yorkais », écrit RMC, qui se base sur des déclarations de la défense de DSK. Celle-ci « s'apprête à donner des preuves matérielles et des témoignages de ce déjeuner », affirme RMC.

« Des traces de griffures »
Selon un rapport de la police de New York obtenu par le site français Atlantico.fr, Dominique Strauss-Kahn présentait « des griffures sur le torse ». Selon France 2, ce serait des "éléments accablants" pour DSK qu'on aurait retrouvé dans sa chambre.
La police de New York revoit l'heure présumée de l'agression
Le hic, c'est que l'heure présumée de l'agression, communiquée par la police de New York, ne semble pas avoir été déterminée avec précision. Contactée ce lundi par Libération, la police de New York a revu l'heure de l'agression présumée. Elle aurait plutôt eu lieu vers midi, et pas 13h, comme avancé par ses services dans un premier temps. « Nous avions dit initialement que c'était aux alentours de 13 heures, en fait c'était plus proche de midi », a expliqué au correspondant du journal français à New York le porte-parole de la NYPD.

Selon une source au sein du groupe hôtelier Accor, citée par l'AFP, « la femme de ménage est entrée dans la chambre autour de midi. Et il a fait son check out entre 12h28 et 12h38 », heures locales, selon cette source qui a requis l'anonymat. Par ailleurs, le directeur général de l'hôtel Sofitel, « un des premiers à avoir recueilli le témoignage de l'employée », interrogé par Les Echos, a de son côté affirmé que les faits avaient eu lieu à… midi. Toujours selon Les Echos, « l'entourage proche de DSK indiquait, dimanche, à Paris, que DSK aurait quitté l'hôtel à 11h45 du matin (!) pour rejoindre sa fille vers 12h15 et déjeuner avec elle, avant de prendre un taxi directement pour l'aéroport JFK. » Des sources policières, non précisées par Libé, affirment que DSK aurait quitté l'hôtel à 12h28.

On l'a compris, l'heure de l'agression et l'emploi du temps du directeur du FMI deviennent la pierre angulaire de l'enquête et de la défense de l'accusé.

Avec l'ADN. La police de New York a obtenu un nouveau mandat pour examiner les vêtements du patron du FMI, à la recherche de nouvelles traces d'ADN, sur « des cheveux, du sperme », et souhaite vérifier si Dominique Strauss-Kahn présente des traces de griffures. DSK devait comparaître ce lundi devant un tribunal de Manhattan où il doit se voir signifier les chefs d'inculpation d'agression sexuelle, tentative de viol et séquestration de personne retenus contre lui.

C.D.P.


Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum