Soirée libertine au château et flics… trop curieux(21/04/2011)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soirée libertine au château et flics… trop curieux(21/04/2011)

Message  Admin le Lun 25 Avr - 13:00

Deux policiers blâmés après une soirée spéciale dans un château

MONS Deux policiers de la zone de police de Mons-Quévy ont été sanctionnés pour avoir porté un regard trop… curieux sur une soirée particulière organisée dans un château de la région. Une soirée libertine où leur présence n’était visiblement pas souhaitée !

Les deux policiers sont en aveux de s’être rendus à plusieurs reprises aux abords de la propriété, un château dans un parc de 15 hectares. À un certain moment, ils avaient demandé à leur dispatching d’identifier une certaine plaque de voiture. Pas de chance. Car c’était la plaque d’un… véhicule de police !

Leur hiérarchie avait-elle des doutes ? Toujours est-il que les deux policiers étaient pris en filature par des collègues… et ne s’en étaient à aucun moment rendu compte : l’immatriculation demandée était celle d’un véhicule banalisé des… bœufs-carottes , la police des polices !

La sanction disciplinaire est tombée : pour s’être intéressés à une soirée libertine sans en avoir reçu l’ordre, les deux inspecteurs ont écopé d’un blâme.

Il s’agit du château de la Cense au Bois, qui se trouve à Nimy et était à l’époque un hôtel.

Selon l’enquête, les deux policiers s’y sont rendus à quatre reprises alors qu’ils étaient en principe en patrouille d’intervention pour Police Secours.

À un moment, ils avaient prétendu au dispatching qu’ils se trouvaient à Jemappes alors qu’ils se trouvaient à 10 km, sur le parking du château. Pour la police de la zone Mons-Quévy, ces policiers ont fait preuve d’une “curiosité sournoise […] en véhicule de police et pendant vos heures de service. Vous avez manqué à vos obligations professionnelles. Cette nuit-là, d’autres endroit s (à Mons, Quévy, Havré, Cuesmes et Ghlin) méritaient une surveillance accrue et une sécurisation par les patrouilles de visibilité”.

À la police, le blâme n’est pas une sanction légère.

Selon nos sources toujours, les deux policiers ont admis qu’à l’occasion de cette soirée comme il s’en organise ici et là entre adultes majeurs et vaccinés, ils escomptaient obtenir ce qu’ils appellent des “informations pertinentes” , à transmettre aux collègues de la judiciaire.

Gilbert Dupont

La Dernière Heure 2011
http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/350988/soiree-libertine-au-chateau-et-flics-trop-curieux.html

Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum