Juge inculpé de corruption!(08/10/2002)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Juge inculpé de corruption!(08/10/2002)

Message  Admin le Lun 25 Avr - 12:57



Un juge consulaire soupçonné d'avoir reçu des cadeaux de l'homme d'affaires Pierre Salik

BRUXELLES La famille de Pierre Salik a donné son nom aux fameux blue-jeans fabriqués en Belgique. L'autre inculpé, c'est le juge consulaire bruxellois Emile Dereymacker, de par ailleurs administrateur-délégué de l'asbl Bruxelles-Promotions (qui organise les 20 km de Bruxelles).

Notre info: les deux sont inculpés par le juge Van Espen de 1) faux, 2) usage de faux et 3) corruption (passive ou active). Leur mise en inculpation s'est faite par courrier jeudi passé.

Rappelons - car c'est essentiel - qu' inculpé n'a jamais signifié coupable. Salik comme Dereymacker sont présumés innocents. Le juge pense seulement disposer d'assez d'éléments pour considérer que l'un a offert et l'autre reçu divers cadeaux dans un contexte de corruption. Et c'est exceptionnel en Belgique!

Pour faire bref: en 1985, un certain Patrick Abraham lance la marque Kid Cool, du prêt-à-porter chic pour enfants de zéro à 12 ans: toutes les mamans belges connaissent. Le succès est grandiose. Kid Cool, c'est bientôt 2 milliards de chiffre d'affaires et 160 emplois.

En 1999 pourtant, Kid Cool rencontre des difficultés passagères de liquidité. Pierre Salik saute sur l'occasion pour investir quelques centaines de millions. Que s'est-il passé entre les deux hommes? Toujours est-il que Patrick Abraham - écarté de Kid Cool - s'est adressé à la justice, a vite cru comprendre que les dés étaient peut-être pipés et a porté plainte. Personne au départ ne l'a cru.

Intraitable, tenace, le juge Van Espen perquisitionne partout: chez Abraham, chez son rival Pierre Salik et chez le juge consulaire qui devait s'occuper de la faillite Kid Cool. Et c'est chez ce dernier, Dereymacker, qu'un policier, Luc Stouffe, sort de l'ordinateur... une sorte d'agenda intime du juge, des notes dans lesquelles le magistrat écrit tout...

Et quand on dit tout, c'est tout: les gens qu'il croise - comme cet ancien 1er ministre -, les restaurants où il est invité - et c'est rarement la friterie de la gare -, et des prénoms d'hommes, des prénoms de femmes, le plaisir franc, le plaisir vif qu'il a à rencontrer les uns et les autres.

Emile Dereymacker parle aussi de Pierre Salik, de ses séjours au Zoute, des relations d'amitié franche (à voir par exemple les trempettes dans la piscine des Salik).

Dans son cabinet, Jean-Claude Van Espen croit feuilleter un bouquin d'oenologue à la lecture des très grands vins - Château Cheval Blanc, Château des Tournelles de Longueville, Clos du Marquis, Chateau Clos d'Estournel, etc. - qui défilent sous ses yeux. On parle aussi de la sculpture d'un grand artiste, Berrocal.

Le juge soupçonne Salik d'avoir offert des cadeaux au juge consulaire et ce dernier, en les acceptant, d'avoir fait pencher le bras de la justice pour Salik... Au détriment de Patrick Abraham. Et tout ça se serait passé à Bruxelles? Nous nous refuserions à le croire si les inculpations - de corruption notamment - intervenues dans ce dossier 36/99 nous étaient, hélas, confirmées déjà par Jos Colpin, 1er substitut et porte-parole du parquet de Bruxelles...

Gilbert Dupont
La Dernière Heure 2002
http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/51298/juge-inculpe-de-corruption.html

Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum