et vous, là dedans?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

et vous, là dedans?

Message  ludivine le Ven 30 Mai - 22:49

bonsoir

Ma question n'a pas pour but de gêner ou d'indisposer mais simplement de savoir, vu que je ne suis pas une spécialiste de l'affaire...
Bref, j'aimerais savoir quel fut votre rôle dans cette affaire? Ce qu'elle vous a apporté en positif comme en négatif?
Bref, une mini présentation de l'admin, si c'est possible... Wink

ludivine
profane
profane

Messages : 30
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 45
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.justice-affairescriminelles.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  Admin le Sam 31 Mai - 10:02

Lorsque l'affaire Dutroux éclate en août 1996, c'est le branle-bas de combat à l'État-Major de la gendarmerie qui comprend qu'il va falloir rendre des comptes à l'opinion publique. Dès septembre, il est même clair qu'une commission parlementaire d'enquête sera mise sur pied. Il convient donc de s'y préparer, de tout faire pour limiter les dégâts et, en conséquence, d'effectuer le ménage dans les documents concernant l'opération Othello, cette surveillance de Dutroux qui, on s'en souvient, avait probablement pour objet de ficher un maximum de personnes sans penser à leurs victimes.

Toutes les données de cette opération étant archivées au Bureau Central de Recherches de l'État-Major, à la mi-septembre, un nettoyage commence. Des gendarmes, témoins de la chose et choqué, viennent trouver un collègue pour lui dire : " va voir ce qui se passe à l'ordinateur du BCR, ils sont en train de ventiler les données ". Le collègue, Willy Holvoet, part donc en observation dans le service en question. Les 16 et 18 septembre il constate la manipulation du disque dur de cet ordinateur capital. Pour lui c'est clair : l'opération consiste à camoufler la vérité pour que la commission ne puisse découvrir qu'Othello a coûté la vie à Julie, Mélissa, An et Eefje et brisé celles de Sabine et Laetitia.

Or Willy est un homme consciencieux et courageux, qualités prouvées à maintes reprises dans des circonstances dramatiques, parcours qui lui vaut tous les honneurs. Son action décisive dans le démantèlement d'un réseau de trafiquants de drogue fut probablement la raison de l'assassinat de son père, dont le corps fut retrouvé dans un bois près de Péronnes, en Artois. Par ailleurs, affecté à une époque au Zaïre où il assurait la sécurité des personnes dans une période très tendue, il sauva, selon un de ses anciens collègues, de nombreuses vies. En poste à l'ambassade de Belgique, il vit toutefois de multiples trafics s'y produire - des diamants aux femmes, en passant par les jeunes filles -, malversations dont il rendit compte à ses supérieurs. Lesquels le prièrent de rejoindre la métropole au plus tôt !

Placé à l'État-Major, on le laisse ensuite végéter. Aussi quand il voit les " nettoyages " effectués dans les locaux du Bureau Central de Recherches, son sang ne fait qu'un tour. Conscient que la démocratie est en jeu lorsqu'une procédure parlementaire décide d'examiner de près les agissements des forces de l'ordre et de la justice, il décide de témoigner auprès de la commission Verwilghen. Une fois de plus, Willy Holvoet prend des risques : il est jeune, ses qualités le promettent à une belle carrière et ce qu'il va faire peut gâcher son avenir. Mais voilà, cette profession, il l'exerce pour le bien public. Donc il ira raconter. Cependant, l'expérience s'étant chargée de lui inculquer une certaine prudence, il s'y résout à une seule condition : un strict huis clos, non pas devant l'ensemble des députés-commissaires mais devant le seul conseiller à la cour d'Appel de Bruxelles, monsieur Marique, nommé expert judiciaire auprès de la commission. Willy nous assure qu'il n'a même témoigné qu'avec la garantie d'une confidentialité rigoureuse. Le lendemain on retrouve dans la presse son récit comme son identité !

Un mois plus tard, son fils est violé par le chauffeur de bus scolaire engagé par la municipalité de son village. "
(...)

Le gendarme attire l'attention sur un fait essentiel qui paraît avoir échappé à tout le monde. Le conseiller Marique a été chargé par la commission parlementaire d'enquête de faire examiner le disque dur du BCR par un expert informaticien, afin de déterminer s'il y avait eu manipulation ou non. Or le dit expert a conclu : " L'examen du serveur laisse supposer que dans la période du 4 octobre 1996 au 13 novembre 1996, aucun fichier du dossier Dutroux n'a été détruit. Des dossiers qui auraient été éliminés avant le 4 octobre 1996 ne peuvent pas être repérés. "

Problème, le témoignage accusateur de Willy Holvoet porte sur des " manipulations " effectuées les 16 et 18 septembre, Willy étant en congé le 17. Et de poser deux questions à la justice :

" - Pourquoi le conseiller Marique conclut-il son rapport en omettant de préciser qu'il n'a pas pu vérifier si des manipulations avaient pu se produire antérieurement au mois d'octobre ? (Dans ses conclusions, le conseiller Marique affirme : " Faisant suite au rapport adressé le 28 novembre 1996, je confirme qu'aucune donnée informatique dans l'affaire Dutroux n'a été détruite et que les rumeurs à ce sujet n'étaient pas fondées. " Chambre des représentants de Belgique, rapport complémentaire fait au nom de la commission d'enquête, réf : - 713/8-96/97, page 212.)

- Y a-t-il un lien entre la déposition de Willy et le viol de son enfant ? "

Aucun devoir d'instruction n'a été effectué pour y répondre et l'ouverture du procès du chauffeur agresseur au tribunal de Dinant en était, en février 2001, à son troisième report.

Quand on ne cherche pas, on ne trouve rien. L’intéressé sera condamné à 6 mois de prison dont trois avec sursis (qu’il ne fera jamais), au franc symbolique (qui ne sera jamais versé).

Willy Holvoet a donc aujourd'hui beaucoup de temps pour finir un livre qu'il compte bien éditer assez vite. Il s'agit tout simplement de sa vie et de ses péripéties, où l'auteur explique pourquoi il a opté pour l'uniforme, comment s'est déroulée la formation, son engagement dans l'anti-banditisme et terrorisme ainsi que les dérapages, l'assassinat de son père suite à une opération coup de poing dans le milieu turc (Loups gris), son détachement au Zaire pour la protection de l'ambassadeur lors des évènements en 91 et des poursuites contre ces autorités pour trafic de visa, de femmes, de matières précieuses et de disparitions de personnes. Holvoet y décrira également le milieu de la corruption chez les flics et sa mutation au BCR ainsi que l'affaire Julie et Mélissa vue de l'intérieur de la "pieuvre". Le livre contiendra également des témoignages de policiers qui ont eu le même chemin pour d'autres affaires comme les fameuses tueries du brabant par exemple.

Holvoet, qui avait donc été puni par sa hiérarchie pour avoir fait confiance à la justice et oser dire la vérité devant cette même " "justice " belge et harcelé et brimé professionnellement depuis cinq ans, a craqué du point de vue santé et a donc été inscrit en congé de maladie. C'est ce qui semble lui vouloir son écartement des fonctions de policier. Comme quoi un flic honnête et droit n'est pas un bon flic, du moins en Belgique.

Le dimanche, 8 septembre 2002. willy holvoet a commencé une grève de la faim. En raison de son témoignage, il se retrouvait confronté à de multiples tracasseries sur son lieu de travail ainsi que son épouse.

Par son action, le policier désire attirer l’attention des autorités sur les nombreux problèmes qu’il rencontre au sein de la Police Fédérale ainsi que sur le sort des enfants en Belgique.
WILLY HOLVOET a reçu un hébergement dans les locaux de la « V.Z.W. WERKGROEP MORKHOVEN ». Celle-ci a manifesté sa solidarité avec son action. Selon cette organisation il est inacceptable que des associations qui s’érigent dans des affaires comme celle du type DUTROUX sont victimes de harcèlements. Il en va de même pour ceux qui sont accablés sur le lieu de travail. Selon le « WERKGROEP MORKHOVEN » c’est un fait que sont utilisés de nombreux stratagèmes tels que de fausses affirmations, une interdiction à la prise de parole ou encore de la diffamation, manières que pratiquent les autorités pour masquer les problèmes de la pornographie enfantine, le commerce et le trafic d’enfants ainsi que les disparitions.

Force est de constater que d’autres personnes très actives dans les domaines précités d’affaires mises à jour se retrouvent systématiquement misent au banc des accusés. D’autre part, aucune distinction n'est faite entre associations ou services de polices. En outre, sans vergogne il est systématiquement porté atteinte aux droits de ces personnes.

A de multiples reprises, M. WILLY HOLVOET a tenté de discuter de sa situation sur son lieu de travail et comme tant d’autres il n’a pas été entendu. Pour ces motifs ce policier a décidé d’entreprendre une grève de la faim. Il est de notoriété publique que la direction de la Police Fédérale utilisera à son encontre des sanctions disciplinaires.

Texte repris sur "http://www.dignaction.org

Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  Admin le Sam 31 Mai - 10:08

Le premier communiqué de presse expliquant la grève de la faim.

Communiqué de presse



Depuis le 28 octobre 1996, suite à des déclarations faites auprès du juge MARIQUE,

magistrat de confiance requis par la commission DUTROUX, moi, Willy HOLVOET,

gendarme, suis la cible d'un harcèlement émanant de l’Etat Major Général de la police

fédérale, et plus précisément d’anciens hauts responsables de la gendarmerie. Il est vrai

que j’aurais remis en question l’honnêteté de ces supérieurs du B.C.R. en précisant que

le bureau central de recherche avait occulté la réalité et la quantité d'informations qu'elle

possédait en vérité sur l'enquête Dutroux en les faisant tout simplement disparaître de

façon méthodique.

Conséquence directe ou indirecte de ses démarches, j’ai très progressivement été

considéré par certains magistrats, politiciens et hauts fonctionnaires comme

peu crédible. Rappelons, néanmoins que deux commissaires au moins, ont déclaré

le dimanche 8 décembre 1996 à l’émission " controverse ": "que le B.C.R. n’avait

pas fourni tous les documents, que la commission n’étaient pas en possession de

toutes les données et qu’ils leur manquaient bon nombre d’éléments". Ce qui

accrédite fortement, selon moi mes déclarations. Aujourd’hui, il suffit de relire les

rapports des commissions pour se rendre compte du rôle " trouble " de la gendarmerie

dans cette affaire.

Fin octobre 96, suite à une mutation d’office du style « snelrecht » pour des motifs

totalement fallacieux, je me suis retrouvé catapulté du BCR à la bibliothèque de la

gendarmerie. Et aujourd’hui, je m’y trouve totalement isolé après avoir purgé une "peine"

de cinq ans. Toute la journée, j’y ai corrigé les fautes d’orthographe et déplacé les virgules

des textes législatifs.

A l'instar de tout ceux qui parlent contre leur institution et qui défient les hiérarchies en

voulant tout simplement faire preuve de probité, je suis devenu la victime quasi

quotidienne de menaces, brimades et sous-entendu, pressions, sanction,… pour ensuite

se voir écarté de toute tâche et se retrouver éloigné à domicile. Personne ne m’a

remplacé pour ce travail de bagnard. A plusieurs reprises (5 ou 6), les 5 ou 6

médecins qui me contrôlent, acceptent les exemptions mais contre toute attente,

refusent de transmettre mes doléances pour retravailler ailleurs dans le service

que je souhaite ardemment rejoindre, celui de la traite des êtres humains.

Récemment, mon épouse qui souhaitait reprendre mes affaires, se rends sur place.

Mon bureau n’existe plus et mes affaires se trouvent dans des sacs poubelles

ouverts au grenier. Cela ne sera pas le dernier affront.

Le procédé est classique : déconsidérer l’individu pour mieux déprécier ses actes

et ses propos. L’histoire de la gendarmerie ne manquent pas de précédents :

Gérard et Burguet en 1964 (exclus du Corps pour insubordination, concrétement

pour avoir fondé un syndicat sans l’autorisation du commandant de la gendarmerie ;

Raes, fin des années 70 (affecté à l’entretien de véhicules après avoir dénoncé

les agissements de certains collègues du BND) ; Bihay, Dussard et Balfroid

(exclus de la BSR pour avoir, dans le cadre des tueries du Brabant Wallon,

exploré des pistes qui n’agréaient pas leurs supérieurs) ; bille, debaets et leur

collègues, dont chacun connaît leur histoire,…Je pourrais encore allonger la

liste de ces gendarmes « don quichotte » qui, en choisissant la voie morale de

l’honnêteté, ont suivi le chemin pénible des mutations professionnelles et des

atteintes à l’honneur.



Ce procédé est d’autant plus facile à mettre en œuvre qu’il ne concerne qu’un

membre du « petit personnel » de la gendarmerie. Ses moyens de défense et ses

possibilités de défendre son honneur sont quasi nuls.
Plusieurs gendarmes, victimes de ce système, ont été pensionnés, d’autres se sont

suicidés, d’autres encore ont été broyés par la machine administrative ou judiciaire.

Sans faire preuve d'une paranoïa excessive, on s'aperçoit que se soit dans les
affaires des tueries du Brabant, de l’affaire Dutroux, de l’affaire Cools, bref dans

tous les dossiers dits "sensibles" des enquêteurs ont été stoppés puis neutralisés…

Il faut admettre qu'il s'agit toujours du même scénario: "l'homme se plie ou il se

retrouve brisé" Et , comme on me l’a promis, l’institution ne pardonnera rien.

Aujourd’hui, je décide avec mes faibles moyens d'attirer l'attention sur ces

injustices mais de façon décisive: j’ entame une grève de la faim ce 08 septembre

2002 afin que ces pressions, menaces et vexations…cessent. Ce n'est sans doute

pas le moyen le plus "payant" mais je veux démontrer que je suis toujours prêt à

payer de ma personne pour que le bon droit -le mien ainsi que mes convictions

qui ont toujours soutenu mon travail de gendarme- soit, même symboliquement,

entendu. J’en ai assez de ce mobbing, alors que je n’estime avoir fait que mon devoir.
Je demande donc également que cessent les tracasseries journalières et

administratives qui visent mon épouse, travaillant au BCR (qui a été la goutte qui a

fait débordé le vase).
Que les problèmes administratifs cessent afin qu’elle puisse touché son salaire,

en retard de deux mois. Que je puisse soit reprendre mon travail dans un service

vraiment utile (comme l'aide aux enfants, cellule de la traite des êtres humain) et

que je puisse être responsable d’un projet de lutte efficace contre la pédocriminalité.
ou, au pire, être pensionné dignement, sans que mes supérieurs ne me salissent

(Ce qui se passent encore actuellement).
Je veux aussi par mon action, susciter réflexion et réaction contre les stratégies

destructives qui isolent, paralysent pour finalement détruire, la plupart des personnes

qui , en exerçant correctement et humainement leur fonction, se heurtent ,en Belgique

comme ailleurs, à des pouvoirs occultes défendant des intérêts cachés ,avec des

méthodes inavouées, difficilement démontrables.

Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  Admin le Sam 31 Mai - 10:11

Je pense que cela repond à votre intervention.
J'ai connu l'affaire Dutroux des ses debuts par une simple question que j'avais posé à mon boulot...

"Pourquoi ne retrouve t on pas ses gosses"? Nous etions en 1995.

Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  solal le Sam 31 Mai - 15:56

Et qu'est-il advenu de ce livre?

solal
profane
profane

Messages : 37
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  Admin le Sam 31 Mai - 18:37

Concernant ce livre, il n'a jamais dépassé quelques pages. Je suis incompétent dans le domaine de l'écriture.
Bon nombre de personnes m'ont poussé pour l'écrire mais en vain.
Je pensais que ce bouquin pourrait me servir de "testament moral", un peu comme BR...peut être. Mais je ne suis pas convaincu que cela intéresse encore beaucoup de monde ces histoires. Il est plus confortable de fermer les yeux .

Mais je reste ouvert, et si un jour l'occasion se présente,...peut être. Mes amis et moi meme aurions voulu expliquer les motivations des flics qui vont jusqu'au bout, quitte à tout perdre.

Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  solal le Sam 31 Mai - 18:46

Ce livre il n'est pas trop tard pour l'écrire...

solal
profane
profane

Messages : 37
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  Admin le Sam 31 Mai - 18:52

Bien sur, mais il y a le probleme de l'incompétence.

Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  solal le Sam 31 Mai - 19:06

Je pense que vous avez la compétence. Voyez lz style de certains auteurs actuels... Ils sont pourtant publiés.

solal
profane
profane

Messages : 37
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  ludivine le Dim 1 Juin - 16:03

solal a écrit:Je pense que vous avez la compétence. Voyez lz style de certains auteurs actuels... Ils sont pourtant publiés.

Sans compter que si vous redoutez le souci du style , vous pouvez trouver des lecteurs pré-correcteurs, de spersonnes qui vous donneront leur avis.
Franchement, je trouve qu'il serait dommage de vous priver d'un tel projet pour ces motifs.

ludivine
profane
profane

Messages : 30
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 45
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.justice-affairescriminelles.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  ludivine le Dim 1 Juin - 16:05

Et puis c'est important , il y a un probleme d'information et de fonctionnement des organes policiers et judiciaires qu'il faut mettre en lumière.
Vous avez "vécu" cette affaire, cela fait de vous un témoin privilégié.

ludivine
profane
profane

Messages : 30
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 45
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.justice-affairescriminelles.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  Admin le Lun 2 Juin - 11:16

D'un avis profane, je dirai que faire un livre, ce n'est pas simplement mettre des mots les uns à la suite des autres.
Il faut quelqu'un capable de mettre sur papier, l'histoire .

Moi, je sais parler, expliquer, motiver, apporter les éléments, prouver l'analyse, etc...mais mettre sur des pages blanches, c'est une autre histoire.

J'ai effectivement vécu cette affaire de "l'intérieur". Mais il me manque des pièces et ce forum m'aidera peut être à les trouver.
Pour le reste, je suis à l'écoute de toutes propositions. Un synopsys avait déjà été rédigé à l'époque.

Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  ludivine le Mar 10 Juin - 17:52

quelles pièces vous manquent?
La question est sans doute mal posée parce que si vous saviez ce qu'il vous manque, vous auriez comblé les trous....
Plutôt, je demanderais: qu'est ce qui vous gêne encore avec cette affaire? quels points vous semblent inexplorés?

ludivine
profane
profane

Messages : 30
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 45
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.justice-affairescriminelles.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  Admin le Mar 10 Juin - 19:24

ludivine a écrit:quelles pièces vous manquent?
La question est sans doute mal posée parce que si vous saviez ce qu'il vous manque, vous auriez comblé les trous....
Plutôt, je demanderais: qu'est ce qui vous gêne encore avec cette affaire? quels points vous semblent inexplorés?

Ce qui me gène ? Je pense que Justice n'a pas été rendue. Pour une personne qui entre dans ce genre d'institution pour "défendre la veuve et l'orphelin", la justice, cela veut dire quelque chose.
Cette affaire a été une brèche et des valeurs de la démocratie ont été touchée. Il y a eu des manipulations d'institution et destabilisation de la magistrature et d'hommes politique. Il y a des raisons à cela.
En réunissant les informations, j'ai l'impression que l'on pourrait comprendre ce que l'on nous cache.


Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  ludivine le Sam 14 Juin - 22:29

Et à partir de quand avez vous ressenti cela? quand avez vous senti les manipulations?

ludivine
profane
profane

Messages : 30
Date d'inscription : 22/03/2008
Age : 45
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.justice-affairescriminelles.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  Admin le Sam 14 Juin - 22:48

ludivine a écrit:Et à partir de quand avez vous ressenti cela? quand avez vous senti les manipulations?
De manière concrete et motivée ?

Le 16 septembre 1996

Admin
Admin

Messages : 883
Date d'inscription : 22/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dutroux.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: et vous, là dedans?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum